juridique gratuit

Vendredi 12/04/2024

juridique gratuit

 

 

"50 000 Questions !   15 ans !!  Merci à tous !!!"

Jacques DELATTRE , Président de l'association

 

      

 

                           

                          

 

 

 

 

Réponse  Dimanche 14/04/2024  au plus tard

 

Ne mettez pas vos noms ou N° de tél dans votre question.
Infodroitservice vous envoie un émail pour vous prévenir d'une réponse.

 

Écrire votre question ci-dessous :

 

 

Email : obligatoire

     

Votre N° de département ou code postal : (en chiffre)

 

Combien font 2x5= (en chiffre) obligatoire

 

 

 

 

 

 

 

Information du 09/04/2024 :   
Loi sur le bien vieillir et l'autonomie : technocratie et solitude.

La loi du 08 avril 2024 relative au bien vieillir est avant tout une loi technocratique qui n'apporte rien et qui, accessoirement, prend acte de la solitude de plus en plus prononcée des personnes âgées.

Loi technocratique donc qui met en avant comme axe de progression des conférences. Conférences nationales et départementales tous les trois ans destinées à discuter sur ce qui va ou qui ne va pas. Donc rien de concret.

...




Question N° 52430 du 12/04/2024 :  Dép (56)  
Bonsoir,
je suis sur l achat d un terrain et construction de maison ai je le droit au ptz, je suis en zone C
Cordialement
   
 
Non pas de ptz pour du neuf en zone C voir lien 1.
 


Question N° 52429 du 12/04/2024 :  Dép (33000)  
Bonjour Madame, Monsieur,
dans un jugement, le divorce annoncé d'un défendeur se révèle faux, par précision d'un acte de mariage connu dans une mainlevée d'hypothèque, prononcée 10 ans après ce jugement.
L'autorité judiciaire n'était-elle pas dans l'obligation de vérifier cette mention avant de l'inclure dans ce jugement?
Auparavant des conclusions de mon avocat insistait sur des suspicions de divorce du couple. Plusieurs conclusions des deux époux déposées au Tribunal des affiche le divorce précisé par leur avocat.
Au décès de la crédirentière le notaire établi une succession. Il connaissait la situation, mais il l'a quand même exécuté. Ce faux dont 441-4 doit-il être sanctionné par l'autorité judiciaire?
le notaire m'a privé de 50% de la valeur de l'hypothèque que le couple demandeur détenait, doit-il être pénalisé de ces conséquences?
Bien entendu, je vous remercie vivement de votre retour,
bien cordialement. Je vous fais parvenir un chèque de 60€
   
 
Il peut être sanctionné oui.Pour cela il faut porter plainte ou intenter une procédure en inscriptin de faux avec un avocat.
 


Question N° 52428 du 10/04/2024 :  Dép (69100)  
Bonjour,
Ma question découle directement des 2 QJ(N°52401 et 52402),déja traitées par vos soins.
Si le sort de ma petite-fille s' éclairci,il en va différemment de sa mère et son beau-père qui,
parallèlement à la caution qu'ils lui accordaient en faisait également bénéficier son
compagnon,sans contrepartie aucune.
Présentement,stéphanie est déliée sauf de son ex qui lui,occupe toujours les lieux,avec
toutes les garanties offertes par la caution solidaire,et ce,jusqu'en 2027,sauf imprévu
toujours possible,(défaut de loyers,déménagement...).
L'erreur de départ a ete d'accorder à cette personne,par les mêmes personnes,la même
couverture solidaire,qu'à sa compagne.
J'avoue qu'en cet instant,je n'entrevois guère de solution règlementaire.
Je vous remercie de l'éclairage que vous pourriez m'amener.
Cordialement.



   
 
Bien vérifier si dans l'acte de cautionnement cette caution est accordée aux deux. D'ailleurs bien vérifier si l'engagement de caution est conforme à savoir :

L'acte de cautionnement doit identifier le colocataire dont le préavis (congé) mettra fin à l'engagement de la caution.

L'acte de cautionnement doit également mentionner le montant du loyer (écrit en toutes lettres et en chiffres) et les conditions de révision du loyer.

L'acte de cautionnement doit contenir les informations suivantes :

Je reconnais avoir pris connaissance de l'avant-dernier alinéa de l'article 22-1 de la loi du 6 juillet 1989 :

« Lorsque le cautionnement d'obligations résultant d'un contrat de location conclu en application du présent titre ne comporte aucune indication de durée ou lorsque la durée du cautionnement est stipulée indéterminée, la caution peut le résilier unilatéralement. La résiliation prend effet au terme du contrat de location, qu'il s'agisse du contrat initial ou d'un contrat reconduit ou renouvelé au cours duquel le bailleur reçoit notification de la résiliation.»

Je reconnais également avoir pris connaissance de l'article 2297 du code civil, selon lequel :

Si je suis privée des bénéfices de discussion ou de division, je reconnais ne pas pouvoir exiger de [Nom et prénom du bailleur] qu'il poursuive d'abord le [Nom et prénom du locataire] ou qu'il divise ses poursuites entre les cautions. A défaut, je conserve le droit de me prévaloir de ces bénéfices.

L'acte de cautionnement doit être signé par la caution.
 


Question N° 52427 du 09/04/2024 :  Dép ()  
Bonsoir, je vous écris pour un renseignement. Je souhaiterais savoir lorsqu’on a un différend avec Pôle emploi. Il y a eu un jugement. On a perdu on va faire appel mais ça suspend pas la procédure avec Lhuissier. Lucie a tenté de faire une saisie mais le compte et le solde ne permettent pas le payement, il peut le faire combien de fois parce qu’à chaque fois ça engendre des frais de 50 € j’imagine qu’il peut le faire autant qu’ il veut mais Scapin a moyen ou est-ce qu’ils ont une limite ou ils peuvent le faire 50 fois dans le mois j’imagine qu’il doit avoir une loi qui encadre ça peut être quelque chose de raisonnable ou comment on peut être limité je les ai prévenu pour leur dire que j’ai pas d’argent, ça ne servait à rien mais bon Jean qui vont pas écouté. En vous remerciant par avance bonne soirée.
   
 
Malheureusement il n'y a pas de limitation du nombre de saisies et pas de plafonnement des frais sur sur les saisies attributions.
 


Question N° 52426 du 09/04/2024 :  Dép (28250)  
Bonjour, avant le décès de ma mère ma soeur a fait déménager la totalité des meubles chez elle(en faisant payer le déménagement par notre mère).Maintenant après jugement,je veux que la notaire nommée par le tribunal en tienne compte et qu'une somme lui soit défalquée dans la liquidation de partage.A part le cubage: 32m3 et le montant du déménagement:2900,30€,et l'adresse de livraison, je n'ai pas la valeur des meubles.Comment la notaire peut elle faire? elle me propose un commissaire priseur!vous pensez bien que ma soeur n'a pas gardé les meubles sur place!pas tous! y a t'il une autre solution?ma mère avait fait faire une évaluation mais celle ci est entre les mains de ma soeur et vous pensez bien qu'elle refusera de la produire.Venez à mon aide s'il vous plait. Merci
   
 
La notaire ne peut rien faire sans preuves d'où le recours au Commissaire priseur pour faire une liste et une évaluation du mobilier déménagé. Reste le témoignages de proches ou le montant indiqué sur le contrat d'assurance habitation ou les factures d'achat. Mais encore faut il avoir les papiers en question.
 


Question N° 52423 du 09/04/2024 :  Dép ()  
Merci de la réponse qui m’interpelle
La corruption au titre du code pénal doit être intentionnelle
Or dans mon cas c’est un mineur qui va sur un site réservé aux majeurs (conditions d’utilisation avoir 18 ans) donc qui triche
Je n’ai jamais parlé à un mineur encore moins un élève le message est à titre privé et il se permet de se plaindre et de montrer le message et les fotos qui n’étaient pas destinés à un mineur
Il y a quand même un problème qui n’est pas de ma seule responsabilité
Ne puis je pas me retourner contre lui ?
   
 
Le fait que le site soit réservé aux majeurs va vous aider oui a démontrer votre bonne foi mais s'en prendre au mineur n'est pas recommandé. Que le mineur qui se fait passer par un majeur soit sanctionné oui mais cela n'est pas de votre fait. Avant de vous retourner contre lui pour éventuellement dénonciation calomnieuse il faut avant tout que votre bonne foi soit reconnue et que vous ne soyez pas sanctionné.
 


Question N° 52422 du 09/04/2024 :  Dép ()  
Bonjour

Je n’arrive pas à m’abonner en ligne par carte bancaire
Voilà je suis enseignant et responsable pédagogique dans un lycée
Le directeur m’a dit qu’un élève s’était plaint à une enseignante de m’avoir vu sur un site de rencontre Grindr mon orientation est bi il a dû me parler ou moi je ne savais pas que c’était un mineur et encore moins un élève
L’élève a été choqué car j’ai dû envoyer une foto de moi et une plus osée ce qui me semble bizarre c’est que je montre rarement de foto et jamais au premier message Là je suis arrêté suis je punissable ? Que dois je faire ?
De plus l’enseignante était accompagné d’un représentant syndical qui a dit n’importe quoi sur moi en ressortant une histoire vieille de 7 ans avec le foot sans aucun rapport et aucun souci avec la justice.
Pouvez vous m’aider ?
   
 
Pour vous abonner il suffit de cliquer sur l'onglet Adhésion, de rensiogner votre nom et votre mail, de confirmer votre mail, de cliquer sur l'option paiement en ligne par CB et de cliquer Enregistrer la demande d'adhésion.

Oui c'est grave car cela peut êetre qualifiée de corruption de mineur au sens de l'aticle 227-22-2 du Code Pénal (voir lien 1). Heureusement que l'élève en question est plus de 15 ans ce qui limite quand même les qualifications possibles.

En tout état de cause votre poste est en jeu et bien entendu le Procureur de la République va être saisi aux fins d'enquête. Donc pas d'hésitation il vous faut prendre un avocat. A minima un représentant syndical pour vous défendre sur le plan disciplinaire.

Ne pas se tromper. Ce n'est pas votre orientation sexuelle qui est en jeu mais les échanges et surtout l'envoi de la photo osée.
 


Question N° 52421 du 08/04/2024 :  Dép (14)  
Bonjour, un huissier est venu chez moi pour une saisie meuble suite à une condamnation de 12000€ sur un prêt non remboursé auprès d’action logement. J’ai tenté de proposer à plusieurs reprises un échéancier mais l’huissier fait le sourd d’oreilles.
Quelles sont mes possibilités ?
Cordialement
   
 
Si l'huissier refuse toute demande d'échéanciers vous pouvez faire une demande d'aide juridictionnelle pour avoir un avocat pour saisir le juge de l'exécution et de demander un échéancier de paiement voir lien 1.

Autre solution faire un dossier de surendettement en Banque de France voir lien 2.
  
 


Question N° 52420 du 08/04/2024 :  Dép (11600)  
Bonjour je reviens sur un ancien problème qui refaits surface. Nous sommes une copropriété horizontale, dont la limite est matérialisée du terrain voisin par une cloture. A 30cm ce notre cloture le voisin a édifié une construction de garages dont l'arrière donne sur pelouse, partie commune de NOTRE copropriété.Pour faciliter ses travaux, le constructeur, SANS aucune autorisation,a déposé NOTRE cloture. de plus ils ont créé sur l' arrière de cette construction des ouvertures de la dimension de portes; ces ouverture sont à 3Ocm de l'emplacement de NOTRE cloture déposée.
-€n effet; des copropriétaires de NOTRE copropriété ont acquis des garages dans cette construction extérieure et c'est SUR LEUR seules demandes qu'ont été créées ces ouvertures sans aucune autorisation de NOTRE copropriété;
-Le syndic sais, déclare ignorer : la dépose de la cloture et des ouvertures et précise interpeller le constructeur qui n'a toujours pas remis en place la cloture, les travaux terminés.
Cependant lors de NOTRE Assemblé Générale, le syndic, professionnel, autorise un copropriétaire ddans le batiment extérieur de garages, a déposer une résolution ainsi rédigée:
résolution n°8:autorisation a donner à un copropriétaire pour METTRE EN PLACE UNE PORTE d'accès DEPUIS les garages extérieurs à la résidence donnant SUR la résidence;les conditIons sont: ne soit pas porté atteinte aux parties communes, ne cause pas de nuisances: , si le garage est vendu l'autorisation sera caduque et la condamnation de la porte sera faite par la mise en place DE PARPAINGS; la demande écrite de l'interressé jointe au dossier précise :par la présente je vos demande de "CREER un passage dans le grillage d'un mètre pour accèder à MON garage : joint un plan qui montre un passage face à une ouverture créée sur le mur extérieur à 30cm de notre cloture.
-la cloture est partie commune générale dont l'aliénation ne peut être votée qu'à l'unanimité- il n'est pas question dans le règlement de copropriété d'aliénation partielle.
Je fais part au syndic:1) que les ouvertures dans la construction extérieure n'ont JAAIS fait objet d'autorisation de la copropriété; 2) que la résolution faite ne correspond à la demande exprimée dans la lettre, et que la réslution est ambigue: concerne-t-elle la régularisation des ouvertures donnant VUE et ACCES DANS notre copropriété sans autorisation? ou autorisation de créer un passage
réponse du syndic:a)il n'y a pas atteinte à la partie commune (la cloture?) b)si nous recevons un acte de vente de ce garage extérieur (?)nous veillerons à ce que la condamnation de la porte soit réalisée; c)le syndic a l'obligation de mettre à l'ordre du jour toute demande de résolution formulée dans les règles, sans en juger la pertinence ou non. (la résolution a été rédigée par le syndic!!!) d)sur le plan joint par le demandeur, on voit bien qu'il s'agit de créer un passage dans la cloture:, ce qui, bien qu'interdit, a été voté!A ce titre la "sémentique entre un accès SUR ou DANS la résidence veut dire la mêle chose!!!!!!
ma question : l'autorisation a -t-elle été donnée pour un accès à travers la cloture ou de placer une porte sur la construction.
Si c'est placer une porte sur la construction, cela implique l'autorisation de vue sur notre coprpriété, et qui plus l'accès si un passage est créé sur la cloture!!!
Si c'est pour "creer un passage à travers la cloture partie commune non attachée au lot du demandeur -et ce, voté à l'article 25, en contradiction à notre règlement de copropriété, donc aucune autorisation n'est donnée pour la création d'ouverture et de porte SUR la construction voisine. De combien de temps en cet hypothèse dispose t on pour agir sur cette question ?
Merci de me dire si il est possible que deux alternative soient issues d'un meme texte de résolution à interprétation! en conclusion, le syndic ne prend til pas les copropriétaires -très agés, pour des irresponsables. Veuiller excuser la longueur de mon texte Merci infinimentde votre attention.
*cordialement
   
 
1 Peu importe la demande écrite de l'interressé il ne doit pas porter atteinte aux parties commmunes donc il ne doit pas toucher au grillage ou à la cloture.

2 Autorisation de mettre en place donc c'est du futur eet cela ne couvre pas les éventuelles ouvertures ou vues existantes.

3 La porte d'accès ne doit pas causer de nuisances. Donc pas de vue. Cela doit donc être une porte pleine sans vue possible. Une porte de garage et pas question de passage.

4 Commencez par rappeler par courrier recommandé au syndic et à ce voisin que son autorisation est caduue en raison des nuisances liées aux vues qui ont été ceées sans autoirsation et la démolition de la clôture non rétablie à ce jour.
 


Question N° 52419 du 08/04/2024 :  Dép (54000)  
Bonjour,
Je suis propriétaire d'un local professionnel dans une copropriété de professions médicales et paramédicales uniquement. cette copropriété est gérée par un syndic FONCIA.
Le règlement intérieur prévoit que la location ou la vente ne peut se faire qu'avec les professions médicales ou paramédicales.

Je vends mon local et j'ai un acquéreur potentiellement très intéressé , mais qui est une association de loi locale 1908 pour l'emploi et la solidarité, conventionnée par la préfecture de Moselle et travaillant en partenariat avec pôle emploi pour le développement de l'emploi local.

J'ai donc plusieurs questions:
- puis-je vendre à cet acheteur mon local?

-quels risques y'a t-il à ne pas respecter cette clause du règlement intérieur? Annulation de la vente?

- un notaire acceptera t-il de réaliser l'acte de vente malgré cette clause non respectée?

-l'annulation de la vente peut-elle être demandée par les autres copropriétaires? et quelles démarches doivent-ils effectuer, et dans quel délais?

-y'a t-il un moyen de "contourner" cette clause?
Par exemple en demandant à ne pas/plus faire partie de la copropriété? mais en gardant un droit d'usage du couloir d'accès aux bureaux qui est commun à tous les copropriétaires?

En vous remerciant par avance pour l'intérêt que vous porterez à ma demande et pour vos réponses à mes questions?
   
 
1 Non vous ne pouvez pas vendre votre local à cet acheteur.

2 L'annulation de la vente plus des dommages et intérèts pour l'acheteur s'ils agissent pour dol (tromperie).

3 Normalement non.

4 Possible de demander une dérogation à lAG de copropriété en passant par le syndic ou une modification du réglement intérieur si d'autes sont interréssés par des ventes ou locations hors professions médicales.
 


Question N° 52418 du 08/04/2024 :  Dép (02300)  
Bonjour Monsieur Madame J'aurais voulu vous posez un question sur la vente d une maison pour le DPE;(diagnostique pour la vente d une maison)
Je vais vendre une maison et j'ai des locataires de dans ;Faut il que je face faire le DPE complet pendant que les locataires sont dans la maison ou après la fin de bail??(vue que je dois leur proposez l offre de vente avant )Merci de votre réponse Recevez mes hautes considérations
   
 
Il faut le faire pendant qu'ils sont présents pour déterminer à combien vous pouvez leur proproser cette maison.
 


Question N° 52417 du 08/04/2024 :  Dép ()  
Bonjour,
J'ai hérité d'une maison familiale. L'acte notarié comporte l'article suivant:
INFORMATION SUR L'ACTION EN COMPLEMENT DE PART:
"Aux termes de l'article 889 du Code Civil, lorsque l'un des copartageants établit avoir subi une lésion de plus du quart; le partage déjà réalisé est maintenu à charge pour les copartageants de l'héritier lésé de lui verser le complément de sa part. Pour apprécier s'il y a eu lésion, on estime les objets suivant leur valeur à l'époque du partage. L'action en complément de part se prescrit par deux ans à compter du partage".
Ma question est la suivante: cet article concerne t-il une vente éventuelle de mon bien avant deux ans à compter du partage? Dans l'affirmative quelle en est la conséquence financière à mon égard si par exemple je vends 800 000 Euros la maison que j'ai hérité (valeur déclarée : 500 000 EUROS sur l'acte notarié) cela avant deux ans à compter du partage comportant des objets de valeurs égales?
En vous remerciant,
Cordialement
   
 
Cet article oui peut concerner une vente de la maison héritée si le montant de cette vente laisse apparaitre une sous estimation de la dite maison à la date du partage.

En effet si vous vendez 800.000 € une maison évaluée 500.000 € moins de deux ans avant on peut en déduire que la maison a été sous estimée au moment du partage sauf si paer exemple vous avez fait des travaux importants dans cette maison ou que le marché immobilier a tellement évolué que l'on achète à 800.000 € des maisons qiio en valaient 500.000 € il y a deux ans à peine.

Donc oui un trop forte plus value sur la vente du bien dans les deux ans laisse place à un doute quant à la valeur réelle du bien au moment du partage, valeur réelle qui aura lésé les autres cohéritiers.
 


Question N° 52416 du 06/04/2024 :  Dép (91190)  
Bonjour,
J'envisage de faire un apport d'une maison à une SCI familiale.

Est-ce qu'il est obligatoire pour cet apport de réaliser les même diagnostics que pour la vente d'une maison?
- DPE
- Diagnostic amiante
- Diagnostic termites
- Diagnostic électricité et gaz

Les parts de cette SCI ont vocation à rester dans la famille et ne seront pas vendues à des tiers.

Merci de votre aide sur le site.
   
 
Non. Les diagnostics ne sont obligatoires qu'en cas de vente (voir lien 1). Mais c'est votre intérêt de les faire. En effet, si vous ne les faites pas, vous restez redevable de la garantie des vices cachés vis-à-vis de la SCI.
--
 


Question N° 52415 du 05/04/2024 :  Dép (14760)  
Bonjour,
je vous contacte présentement pour le calcul de revalorisation d'une pension alimentaire.
Date du jugement 13 février 2019 - Montant initial de la pension : 300€
Il est précisé dans le jugement que la première révision sera calculée le 1er du mois suivant la date anniversaire du jugement, avec pour indice de référence celui en vigueur au jour de la présente décision selon la formule suivante : (pension x nouvel indice) / indice initial.
Une notice d'information annexée au jugement indique que le nouvel indice est le dernier indice publié à la date de revalorisation.
Il y a un litige autour du calcul de la revalorisation, du nouvel indice. J'aimerai donc connaître les montants précis pour la revalorisation des années 2020, 2021, 2022 et 2023.

Par avance merci

Cordialement,
   
 
Voir lien 1.
++
 


Question N° 52414 du 04/04/2024 :  Dép (85)  
Madame Monsieur
Une question retraite.
J'avais constaté une érreur en ma défaveur sur le calcul des sommes perçues sur ma dernière année
salariale 2023 une des plus importante(une prime de fin de carriére n'y est pas comptabilisée).
Suite à cette constatation,j'avais éffectué une réclamation avec envoi de documents en novembre 2023 auprés de la Carsat.
Sans éffet à ce jour, suite à un appel recent le conseiller Carsat m'a fait
comprendre que m'a demande avait été prise en compte mais pouvait prendre un jusqu'a un an.
*Dois-je dans ce cas contacter le médiateur de la caisse de retraite ou existe t'il une procédure
spécifique le re-calcul n'etant pas je pense trés compliqué.
*De faite vais-je récupérer la totalité des sommes manquantes
Merci pour votre réponse
Cordialement

   
 
Oui vous devez contacter le médiateur. Pas de procédure spécifique, c'est juste le délai lié à l'engorgement de la CARSAT. Faites-le maintenant avant que le délai de 6 mois pour saisir le médiateur ne soit passé.

--
 


Question N° 52413 du 04/04/2024 :  Dép (28250)  
Bonjour,un notaire a été nommé par le tribunal pour la succession de notre mère,je lui ai procuré une facture de déménagement acquittée par notre mère prouvant que tout les meubles et objets appartenant à notre mère avaient été déposés chez l'un des enfants.Cette notaire me dit:" qu'elle ne peut pas en tenir compte car il faut pouvoir faire intervenir un commissaire priseur qui doit estimer le montant du mobilier et sous réserve que ce dernier ne soit pas dispersé entre les membres de la famille".J'ai un exemple concret: lors de mon divorce, sans que les avocats aient vus le contenu de la maison, une valeur de 5% m'avait été défalquée du partage de communauté sur la maison car je gardais certains meubles.Là, sur la facture il y a le cubage!heureuse la soeur qui a récupéré les meubles de famille volontairement!Pareil pour le frère qui lui a une dette jamais remboursée à notre mère, cette reconnaissance de dette ne peut pas être prise en compte car elle n'a pas été intégrée dans le jugement!Au départ un jugement a été rendu car j'ai pris un avocat qui a obligé mes frères et soeurs à en prendre un aussi, la raison était que la soeur ainée s'était faite donner la totalité des biens de notre mère! comment vouliez vous qu'à ce moment là je produise la reconnaissance de dette?le Tribunal était focalisé sur la donation.Merci de me dire qu'il me reste un recours.
   
 
Que ce soit pour les meubles comme pour la reconnaissance de dettes, tout dépend de l'autorité de la chose jugée du jugement rendu. S'il est définitif, autrement dit le délai d'appel est dépassé, alors il faut déterminer si oui ou non il statue, décide, sur les meubles et sur la dette de votre frère. S'il statue, décide, sur ces deux points, malheureusement il n'y a pas de recours. S'il ne le fait pas il y a possibilité de retourner au tribunal car l'autorité de la chose jugée ne concerne pas ces points.

A voir avec l'avocat.
++
 


Question N° 52412 du 03/04/2024 :  Dép (92340)  
Bonsoir je voulais savoir quand on a porté plainte au commissariat après l'avoir lu je remarque que la plainte ne correspond pas à ce que j'ai dis comment l'annuler et reporté plainte au procureur de la République cordialement.
   
 
Par courrier recommandé avec A.R adressé directement au Procureur de la République en indiquant les références de la plainte.

Ne mettez pas en cause trop directement l'OPJ qui a transcris votre plainte car il peut être amené à vous interroger de nouveau par la suite.
++
 


Question N° 52411 du 03/04/2024 :  Dép (92340)  
Bonjour lorsqu'on porte plainte à plusieurs personnes comment demander un avocat et ou le demander pour qu'il s'occupe de cette plainte commune.et les documents en notre possession doivent ils être joint au procureur ou les donner à l'avocat directement merci de votre réponse cordialement.
   
 
On ne demande pas un avocat, on le choisit comme un médecin. Donc concrètement, il faut contacter un avocat et prendre rendez-vous. Une seule personne représentera les autres. Pour choisir l'avocat à contacter, soit l'un ou l'une d'entre vous en connait un, soit vous pouvez vous rendre sur le site internet du Barreau dont vous relevez géographiquement et consulter la liste des avocats où figurent leurs spécialités et leur ancienneté.

Bien demander le prix de la consultation car tous ne sont pas au même prix. Et négocier une convention d'honoraires selon ce que vous allez lui demander.

Par exemple, si vous lui demandez simplement de rédiger la plainte en vos noms ou si vous demandez qu'il suive les suites données à la plainte et qu'il se constitue partie civile pour chacun de vous pour l'ensemble de la procédure ce n'est pas du tout la même tarification.

En ce qui concerne les documents, une copie doit être jointe avec votre plainte adressée au Procureur et il en faudra aussi pour l'avocat. Bien évidemment, si vous décidez de constituer avocat maintenant et que vous le chargez de rédiger la plainte, c'est à lui qu'il faut remettre les documents et c'est lui qui déterminera ceux à joindre avec la plainte.
--
 


Question N° 52410 du 03/04/2024 :  Dép ()  
Bonjour,

Notre bailleur social refuse d'assumer à ses frais un problème électrique.

Il s'agit d'une maison de 40 ans.

Il y a quelques jours, le système électrique d'un interrupteur de la cuisine a sauté.

On l'a signalé au bailleur qui ne veut rien savoir.

Il dit que c'est à nous d'assumer ces frais.

Pourtant, pour nous, c'est de la vétusté, vu que ça n'a jamais été entretenu.

Du coup, on n'a plus de lumière dans la cuisine. C'est bien embêtant.

Que nous conseillez-vous de faire? Avez-vous un texte de loi pour nous aider?
   
 
Voir réponse précédente pour ce qu'il y a à faire. En ce qui concerne le texte de loi, voir lien 1.
++
 


Question N° 52409 du 03/04/2024 :  Dép ()  
Bonjour,

Nous sommes locataires d'une maison depuis une quarantaine d'années.

Le bailleur social n'entretient pas, ne fait pas de travaux. Il ne sait qu'encaisser les loyers.

Bref, la maison, s'affaisse, se fissure... Elle est humide, pas isolée et dès qu'il pleut les caves prennent l'eau. Même les fourreaux de câbles électriques (fibre...).

Le mur du garage commence aussi à tomber.

Le bailleur est venu voir en janvier, a constater les dégâts et devait envoyer une entreprise pour chiffrer les réparations.

Depuis, plus de nouvelles malgré nos relances.

Entre temps, les fondations du mur de la cuisine s'écroulent et donc le froid et la pluie passent.

Que nous conseillez-vous de faire pour que ça bouge niveau travaux du côté du bailleur ?

Nous sommes désespérés et handicapés, on n'a plus la force de se battre.

Merci pour votre aide.
   
 
1 Saisir le service d'hygiène et de sécurité de la mairie.

2 Saisir le conciliateur de justice si rien ne bouge après une énième relance et intervention de la Mairie: voir lien 1 pour trouver le conciliateur.

3 Si rien ne bouge malgré le conciliateur, saisir votre assurance habitation d'une demande de prise en charge au titre de la protection juridique pour saisir le tribunal judiciaire d'une demande visant à consigner vos loyers jusqu'à exécution des travaux.

4 Saisie du Défenseur des Droits pour discrimination du fait de votre handicap : voir lien 2.


--
  
 


   

 

juridique gratuit

juridique en ligne
juridique gratuit
droit en ligne
droit gratuit en ligne
pension alimentaire
succession
juriste en ligne
juriste gratuit en ligne
juriste lille
juriste droit social
droit du travail
droit civil
huissier